Madagascar

Octobre 2015, direction Madagascar! Premier voyage au cours de l’aventure mahoraise, premières vraies vacances de salariée, nous partons à trois avec deux amies sages-femmes. Nous n’avons que dix jours devant nous, il a donc fallu se décider sur l’itinéraire. Ce sera Nosy Be pour 5 jours, puis direction Diego pour 3 jours en passant par le parc de l’Ankarana.

Atterrissage à Nosy Be, nous avons réservé un hôtel, qui pour nous est un hôtel de luxe, mais pour les occidentaux, les prix sont très corrects… Nous voilà donc installées au Loharano pour quelques jours. Le cadre est idyllique, l’accueil très chaleureux, les vacances s’annoncent plutôt bien!

NOSY BE

Située au nord-ouest de Madagascar cette petite île n’est qu’à 45 minutes en avion de Mayotte. L’occasion pour nous d’aller explorer ce petit bout de terre. (Nous n’avons pas fait tout ça en 5 jours, j’y suis retournée l’année d’après et j’ai donc rajouté les petites îles faites lors de mon deuxième voyage)

  • La grande île:

Hellville, le chef lieu de nosy be, c’est une des plus anciennes cités coloniales de Madagascar. La principale chose à faire à Hellville est le marché couvert. Vous y trouverez un nombre incalculable d’épices! Si vous souhaitez dormir ici, je vous recommande les bungalows d’Ambonara, des petits bungalows au calme, avec tout le confort nécessaire, et même une piscine!

Tour de l’île en 2CV.  Pour avoir une vue d’ensemble de toute l’île, nous avons découvert une façon un peu atypique de se balader soi-même… Nous avons loué une 2CV pour la journée et nous sommes partis sur les routes de Nosy Be! En une journée vous aurez le temps de faire tout le tour, tout en vous arrêtant aux endroits qui vous intéressent. La location se fait à Hellville, à la sortie de la ville, le propriétaire est super sympa, vous fourni une carte et vous indique les temps de trajets :). Passez voir la plage d’Andilana au nord de l’île, qui vaut le détour! De nombreuses petites cabanes sont le long de la plage où vous pourrez trouver tous les souvenirs typiques de Madagascar (paréos, bijoux, boîtes en tout genre…), et surtout n’oubliez pas de négocier 😉

Réserve de Lokobe. Cette réserve naturelle peut être visitée à la demi-journée ou à la journée. Vous partez vers la réserve avec une pirogue, suivi ensuite par une randonnée de 2h environ si vous choisissez la formule à la demi-journée (ce que nous avons fait). Là vous pourrez admirez plusieurs sortes de lémuriens, des caméléons, des serpents… La formule comprend également le déjeuner dans le village de la réserve.

Ambatoloaka. Nous savions que cette petite ville de pêcheurs était le lieu de vie nocturne de l’île. Si nous avions su réellement à quoi nous attendre je pense que nous n’y aurions pas mis un pied. En effet, le tourisme sexuel est très présent à Madagascar et encore plus à Nosy Be. Et Ambatoloaka en est l’emblème… Nous voulions juste sortir boire un verre en début de soirée, mais nous avons vite regretter. En effet, dans les bars, aucun jeunes de nos âges, seulement de vieux occidentaux, seuls ou en groupe, venus choisir la fille avec qui ils termineront la soirée.. Une ambiance que nous avons très vite fuit !!

Le mont Passot, le point le plus haut de Nosy Be, au sommet duquel vous pourrez avoir une vue à 360 degrés de l’île. Tout au long de votre ascension vous croiserez plusieurs lacs sacrés, où vous aurez peut-être la chance de voir quelques crocodiles…

  • Nosy Iranja

    ou la plus belle île que j’ai vu de toute ma courte vie! Une amie nous avait parlé de cette île où ils avaient bivouaqué lors de deux jours organisés pour admirer les requins baleines. Nous nous avons décidé d’organiser nos 3 jours nous mêmes. Pour nous rendre sur cette île nous avons donc profiter d’un trajet de prestataire amenant un groupe de touristes pour la journée. Dans le prix payé (80000A) nous avions également le repas du midi de prévu. Une fois arrivés, il fallait choisir où dormir. La première option était les petits bungalows proches de la plage où accostent les touristes chaque jour. Nous voulions quelque chose de plus tranquille et nous sommes allés voir les bungalows de l’autre côté de l’île. Et là, si le paradis existe, il doit vraiment ressembler à ça!!! Une plage de sable blanc déserte, une eau turquoise, les palmiers dans le sable… Et là surprise, ce ne sont pas vraiment des bungalows mais des genre de canadiennes en bois tout le long de la plage. La propriétaire Olivia est super sympa et nous a accueilli avec toute la gentillesse propre aux malgaches 🙂 le plus beau spectacle reste surement le réveil avec cette vue magnifique! Le lendemain nous sommes partis faire le tour de l’île à pieds, par les plages et les rochers (petits passages à escalader), nous n’avons croisé personne et cette impression d’être seuls au monde est tellement appréciable. Si vous le souhaitez, vous pourrez monter jusqu’au phare qui domine l’île pour admirer le coucher de soleil 🙂 Si vous restez plusieurs jours, profitez de la magnifique languette de sable avant l’arrivée des touristes vers 10-11h ^^ La plage derrière reste très peu fréquentée par les touristes, du moins sur la période où nous étions là-bas (début décembre).

Des bivouacs sont aussi organisés en pleine saison par les prestataires qui vous emmènent notamment voir les requins baleines en saison.

17352958_1661563290537266_1521608508_n

  • Nosy Komba, l’île aux lémuriens.

    Nous avons passés deux jours et deux nuits sur Nosy Komba. Après une heure de traversée depuis Hellville, les petits bateaux sont des bateaux de locaux faisant la navette pour amener des marchandises sur nosy komba. Il n’y a pas vraiment d’heure de départ, cela dépend de l’endroit où vous voulez débarquer. Nous souhaitions arriver sur une plage où un seul bateau se rendait, nous avons donc du attendre une heure que le départ se fasse. Attention les départs ne se font que le matin depuis Helleville vers Nosy Komba. Arrivés sur la plage proche de Anjiabe, nous devions retrouver un certain Nestor, que l’office du tourisme nous avait recommandé. Nestor est un guide génial avec qui nous avons traversé l’île du nord au sud en rando. Je vous le recommande!! La rando dure environ 4-5 heures et vous montez jusqu’au sommet de l’île.

Question logement nous n’avions rien réservé avant notre arrivée, petite erreur car les logements ne sont pas nombreux. Finalement Nestor nous a proposé plusieurs logements aux alentours et nous avons passé deux nuits au Komba Forever, chez Hubert, un endroit magnifique, dans des petits bungalows avec vue sur une plage très peu fréquentée!

Pour vous déplacer sur nosy komba, pas de voiture, pour aller d’un endroit à un autre ce sera à pied ou en bateau!

17353029_1661563110537284_2035021342_n

  • Nosy Tanikely.

    C’est un parc naturel protégé, pour les amateurs de plongée, cet endroit est sans doute un des plus beau spot! Pour ceux qui n’ont pas leur diplôme de plongée, pas d’inquiétude, vous pourrez admirer les fonds marins avec un masque et un tuba, pas besoin de descendre à 20 mètres pour voir de magnifiques poissons 🙂 Souvent les excursions proposées regroupent Nosy Tanikely et Nosy Komba sur la journée.

Parc de l’Ankarana

Après notre petit séjour à Nosy Be, nous partons direction DIEGO, au nord de Madagascar. Sur la route nous avons prévu de nous arrêter au parc de l’Ankarana. Départ le matin de Hellville, traversée en navette rapide jusque Ankify (environ 12000A, des bateaux plus lents font le trajet en 2h pour moitié prix). Arrivé au port d’Ankify nous trouvons un taxi brousse pour nous emmener jusqu’à l’Ankarana. Vous attendrez que le taxi soit plein, et même quand vous pensez qu’il est plein… On peut toujours en mettre plus 😛 Il ne faut pas avoir peur de la proximité, surtout que le trajet dure plusieurs heures! Les bagages sont entassés sur le toit et vous prierez tout le long du trajet pour que ceux-ci soient encore présents à votre arrivée 🙂

Nous arrivons donc vers 14h, chez Laurent, l’endroit où nous passerons une nuit. Situé près de la route et à l’entrée du parc, l’emplacement est idéal. Vous avez le choix entre des petites cabanes en bois, ou des petites maisons en dur. Ne vous attendez pas à un 4 étoiles, vous êtes dans la nature! Mais les hôtes sont d’une extrême gentillesse, il y a une douche, des toilettes et des lits dans la petite cabane ce qui est bien suffisant 🙂

Le premier jour nous n’avions plus énormément de temps avant le coucher du soleil, nous sommes donc partis faire une petite rando, jusqu’à la grotte des chauves-souris. Le guide nous est conseillé par les hôtes et était vraiment top! Cette grotte est vraiment immense, remplie de chauves-souris (et d’araignées…), vous y allez avec votre lampe frontale et serez dans le noir complet si vous éteignez celles-ci!

Le deuxième jour nous avons donc fait le grand tour du parc, en passant par « la perte des rivières », les tsingy gris, le pont suspendu… Autant de paysages à couper le souffle pour vous récompenser de vos efforts !

Après avoir marché jusqu’en début d’après-midi nous voilà repartis sur les routes pour atteindre Diego, toujours en taxi brousse…

 

DIEGO SUAREZ OU ANTSIRANANA

Nous arrivons en début de soirée à Diego et nous reprenons un taxi vers notre hôtel à Ramena, au Meva plage. Petits bungalows sympathiques avec vue sur la mer, personnels sympa et une piscine en prime 🙂 De là nous avons pu réserver nos excursions, comme nous n’avions que 3 jours sur place nous avons du choisir… Ce sera la mer d’émeraude et les trois baies, typique.

Mer d’émeraude. Comme son nom l’indique ce lieu est juste paradisiaque! Vous embarquez sur un bateau de pêcheurs jusqu’à une plage d’une beauté presque irréelle! Profiter de la vue, faire du snorkeling, partir avec les pêcheurs chercher le repas du midi, cuisiner avec eux, vous faire masser, maquiller ou coiffer, tellement de choses à faire durant cette journée sur la mer d’émeraude. Vous ne regretterez pas !

Les trois baies. Vous aurez le choix de les parcourir à pied, ce qui est l’idéal quand le temps est au RDV. Vous pouvez aussi parcourir les baies en quad. Le jour où nous sommes partis pour les trois baies, il pleuvait énormément donc nous avons opté pour le 4×4. La vue sans doute moins époustouflante que quand le soleil est de sortie, était tout de même très belle 🙂  Ces trois baies sont la baie de Sakalava (endroit idéal pour les amateurs de kitesurf), la baie des dunes et la baie des pigeons.

Le dernier jour nous nous sommes baladés dans Diego, puis nous reprenions le taxi brousse à 2h du matin pour repartir vers nosy Be prendre notre avion le lendemain! Dur dur de réussir à dormir dans un taxi brousse 😛 Une expérience !

 

INFO PRATIQUES

Langues parlées: français, malgache

Capitale: Antananarivo

Monnaie: Ariary (1euro = 3000 Ariary environ)

Publicités

Singapour

Comme je vous le disais en description, ce sont mes parents qui m’ont transmis le virus du voyage. Et comme mon père a toujours eu cette passion, il a choisi l’expatriation! Où ça? Et bien dans la cité-état de Singapour. Cela fait maintenant plus de 4 ans qu’il y vit et je n’avais encore jamais eu l’occasion d’aller lui rendre visite. Mon retour de Mayotte étant fait, je décidais d’aller y passer deux semaines. Après une semaine de vacances pour fêter Nouvel an en famille à Phuket, me voilà dans l’avion qui m’emmène à Singapour. J’apprends que ma correspondante australienne du lycée, Grace, (chez qui j’ai passé trois semaines à Melbourne en 2008) se trouve également à Singapour! Comme on dit, le monde est petit! C’est pour nous l’occasion de se retrouver autour d’un café, nous ne nous étions pas vu depuis presque dix ans, et les sujets de conversation n’ont pas manqué 🙂 Les retrouvailles faites, Grace s’envole le soir même pour prendre son avion, direction l’Afrique du sud…

La première chose qui me saute aux yeux à Singapour, c’est cette impression de perfection ambiante. Les choses sont ordonnées, les gens aussi si on peut le dire ainsi. Il y a des règles, pas mal de règles et l’impression que tout le monde les respectent. Un petit briefing de la part du daddy s’impose… Ne traverse pas en dehors des clous ou quand le feu piéton est rouge, ne mange pas et ne boit pas dans le métro, et même mâcher du chewing-gum est interdit… Autant de petites règles, qui si elles ne sont pas respectées, sont passibles d’une amende 🙂

La question la plus récurrente quand je parle de mon voyage à Singapour avec mes amis est « Qu’est ce qu’il y a à faire à Singapour?? » On se fait à tort une image de cette ville comme étant une succession de building et de magasins de luxe. Alors oui, c’est sur, il y en a des grands immeubles et des magasins Vuitton à chaque coin de rue, mais pas que 😉 Alors, que faire à Singapour?

Des parcs et jardins…

  • Le Botanic Garden. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, oui oui, cet immense jardin est gratuit, sauf pour la partie du jardin des orchidées, qui coûte environ 5 dollars. Vous pouvez vous balader pendant des heures dans le jardin botanique car il est vraiment immense.
  • Labrador Nature Reserve. Vous pourrez y observer la faune locale, ou découvrir l’histoire militaire de Singapour et y voir des reliques de la seconde Guerre mondiale. Les tunnels secrets (fermés lors de ma visite en Janvier 2017), sont apparemment une visite à faire! Randonnée le long de la mer ou dans la forêt, il y a forcément quelque chose pour vous dans cette réserve 🙂
  • Chinese Garden. Loin de l’agitation du centre ville, les jardins chinois et japonais, sont un agréable endroit pour flâner. Entre statues, ponts, bonsaï et pagodes, un lieu de calme en dehors de la ville.
  • Fort Canning Park . Situé sur une colline c’est l’endroit où la royauté malaise a gouverné à l’époque médiévale, et où les Britanniques ont décidé de se rendre aux Japonais envahisseurs pendant la Seconde Guerre mondiale. Très joli parc, où j’ai même pu rencontrer un singapourien qui m’a fait découvrir la méditation… 🙂

.

Lieux de culte

Si vous visitez un jour Singapour, ce que vous pourrez remarquer c’est que toutes les cultures, toutes les religions y sont représentées. Et plus que cela, elles vivent ensemble, sans jugement de l’autre et de ses croyances. En tout cas c’est ce que j’ai ressenti durant mon séjour, et c’est vraiment plaisant de voir cela 🙂

  • Temple de la dent de Buddha

Ce magnifique temple situé dans le quartier de Chinatown vaut clairement le détour! Plusieurs étages constituent ce temple, jusqu’au 4ème étage où est conservée la relique. Tout au long de votre visite vous pourrez admirer des centaines voire des milliers de statues de buddha, de toutes les tailles et toutes les couleurs. Un vrai plaisir pour les yeux.

  • Mosquée du Sultan

Véritable emblème du culte musulman, cette mosquée est juste magnifique, de l’extérieur comme de l’intérieur! Une des rares mosquée ouverte à tout public, même les femmes 🙂 Si vous avez les épaules et jambes découvertes, pas de soucis, on vous fournira une jolie tenue pour visiter l’intérieur, comme le prouve la photo qui suit…

  • Temples de Little India

Lors de votre passage dans little india, prenez le temps de vous arrêter dans quelques uns des nombreux temples. De même que dans les autres lieux de cultes, vous pourrez emprunter de quoi vous couvrir à l’entrée si nous n’aviez pas prévu. Je vous épargne les noms de tous ces temples que de toute façon vous ne retiendriez pas, mais vous les trouverez sur l’avenue principale, sur Serangoon road.

  • St Andrew Cathedral

Située non loin du quartier des affaires, si vous passez dans le coin vous reconnaitrez facilement la plus grande église de Singapour de par sa couleur blanche. Vous pourrez entrer librement pour visiter l’intérieur.

17274501_1655898881103707_1542491988_n

Différents quartiers

  • Little India

Comme je vous l’ai déjà présenté juste avant, les lieux incontournables de Little india sont les temples. Tous plus magnifiques les uns que les autres. Mais si vous avez d’autres envies, vous pourrez également pratiquer le sport national de Singapour: le shopping évidemment! Comme les malls envahissent toute la ville, little india n’échappe pas à la règle. Vous pourrez retrouver le Mustafa center, immense centre où vous trouverez de tout, de l’alimentation au textile (proche de Serangoon road, sur Syed Alwi rd). Le meilleur moyen de découvrir little india reste encore de se perdre dans les rues et ruelles et d’entrer dans les petites shophouses 🙂 Ne vous inquiétez pas vous ne serez jamais perdus bien longtemps à Singapour!

  • Chinatown

Comme l’indique son nom c’est le quartier traditionnel chinois de Singapour, certes très touristique. Ici pas de grands buildings, mais des bâtisses plus petites et très colorées. C’est dans ce quartier que se trouve le temple de la relique de la dent de buddha (sur Sago ln). Dans ce quartier où le rouge et le jaune prédominent, vous pourrez flâner des heures dans les rues,  profiter des petites boutiques aux nombreux articles bon marchés, vous restaurer pour vraiment pas cher et découvrir les spécialités locales.

  • Arab street

Quartier vivant et coloré de Singapour, loin de l’ambiance du centre des affaires. Vous trouverez forcément votre bonheur pour vous restaurer pas cher, je vous conseille le Zam Zam, situé en face de la mosquée sur Arab street, où vous pourrez commander la spécialité du lieu, un Murtabak au poulet ou au boeuf, un délice 🙂

  • Le centre des affaires – Marina Bay

Le centre des affaires n’a pas un réel intérêt touristique, mais si vous aimez les grands buildings vous serez servis ! Un endroit à tester pour dîner est Lau Pa Sat, un grand food court en plein air au beau milieu des immeubles! Si vous aimez les brochettes, n’hésitez pas 🙂

Marina Bay Sands, ce grand hôtel composé de trois grandes tours en dessous d’un bateau est l’emblème de ce quartier, voire même de Singapour pour les touristes! Sur le toit se trouve une piscine, rien que ça! L’accès à la piscine est réservé aux clients de l’hôtel mais vous pouvez tout de même monter admirer la vue (enfin en payant bien sur une petite participation de 22S$..). Le soir un show de lumières sur fond musical a lieu depuis le MBS à 20h00 et 21h30.

Garden by the Bay: tous les soirs un spectacle son et lumière enchantera petits et grands (début du show 19h45). Une partie du parc est gratuite, si vous voulez en voir plus il vous faudra payer l’entrée, mais vous pourrez admirer le spectacle gratuitement 😉

Clark Quay: si vous voulez sortir boire un verre le soir, c’est sans aucun doute l’endroit où aller! Un endroit assez improbable, où sont réunis de nombreux bars et boites de nuit, le tout sous un toit et climatisé. Beaucoup des bars proposent des concerts live sympa.

  • Orchard road

Une grande avenue bordée de magasins de luxe et de centres commerciaux, plus pour le plaisir des yeux que de la carte bleue 😉

  • East Coast

Pour une balade du dimanche la côte ouest est assez sympa. Si vous êtes à la recherche de jolies plages, vous n’êtes définitivement pas au bon endroit à Singapour, mais vous pourrez vous détendre sur les grandes pelouses, faire un barbecue (attention il faut réserver son barbecue à l’avance ;)), vous promener le long de la mer, ou encore faire du kite surf. Un endroit pour s’éloigner un peu du centre, avec certes pour vue les imposant bateaux de marchandises.. Ce n’est pas le troisième port mondial pour rien!

  • Sentosa (State of fun ;))

Cette île artificielle se vante d’être le lieu de l’amusement. En effet sur cette île reliée à Harbour front par une ligne de métro (aller 4S$, retour gratuit), vous pourrez trouver le grand parc d’attraction Universal studio, des plages artificielles où la baignade est possible, des piscines à vagues et vous pouvez même y faire de la luge si le coeur vous en dit!

Pulau Ubin, Singapour il y a 50 ans…

Une petite île au large de Singapour, encore épargnée par le l’hyperdéveloppement.. Celle-ci est accessible en bateau depuis Changi village. Il n’y a pas d’horaire pour les départs, les bateaux partent quand ils sont pleins 🙂 Comptez 5-6S$ l’aller-retour. Une fois sur l’île le dépaysement est complet! Vous pourrez louer un vélo pour en faire le tour (en 2h-3h selon votre allure). La location peut aller de 5 à 10S$ la journée selon le type de vélo que vous souhaitez (le VTT est toujours un petit plus). Ensuite arrêtez vous sur les différents points de vue, regardez les singes sur les bords de route, traversez la mangrove… Et après tous ces efforts revenez au port pour déguster du crabe 🙂

Afrique du Sud

Vidéo ici 🙂

Après 15 mois passés sur l’île de Mayotte, il était temps de se rendre sur le continent africain. Avec les récits d’amis ayant déjà réalisé ce voyage, c’est tout naturellement que nous avons acheté nos billets pour Johannesburg pour trois semaines de périple. (Oui « nous », parce que pour ce voyage nous sommes partis en amoureux :))

Départ le 20 septembre, l’organisation du voyage commence quelques semaines avant. Organisation facilitée par les amis qui nous ont bien aidé à définir un itinéraire. Car l’Afrique du Sud c’est presque 2000km d’est en ouest et un peu moins du nord au sud, et autant de choses à voir. Il a donc fallu faire un choix.

Notre trip débuterait à Johannesburg pour nous diriger vers le parc national du Kruger à l’est, puis vers le Swaziland (petit pays formant une enclave dans le territoire d’Afrique du Sud). Ensuite nous savions qu’il faudrait prendre un vol interne pour nous rendre dans la région du Cap, car en 20 jours, impossible de traverser ce pays entièrement tout en profitant. Notre itinéraire s’arrêtait là. Nous avions nos billets d’avion (dont les vols internes), mais sans en savoir plus. Nous avions simplement réservé les nuits dans le Kruger (ce que je vous conseille car plusieurs logements n’étaient plus disponibles deux semaines avant notre arrivée), et loué la voiture pour la première partie du séjour (location vraiment bon marché comparé à la France, surtout si vous êtes plusieurs!). Notre première semaine de voyage était à peu près définie et nous verrions la suite sur place.

Mardi 20 septembre 2016, nous voilà à l’aéroport de Dzaoudzi à Mayotte, prêts à embarquer pour Jo’burg. Retard d’environ une heure annoncé par Kenya Airways. Plusieurs de nos amis nous avaient avertis sur cette compagnie, qui est souvent une adepte des retards… Cela n’a pas manqué, puisque l’avion atterrira avec presque deux heures de retard à Nairobi; et que l’avion pour Johannesburg était évidemment parti. C’était donc parti pour une nuit au Kenya (visa, hôtel et repas payé par la compagnie ;)), pour reprendre un avion le lendemain matin. Atterrissage 11h à Jo, récupérer la voiture de loc’, et c’est parti pour la conduite à gauche! Pas rassuré le pilote! 😛 Nous en avons pour 6 heures de voiture jusqu’au Kruger, nous avions réservé la première nuit au camp de Mopani (centre du parc), mais notre retard ne nous a pas permis de rentrer dans le parc (bien noter les heures de fermetures qui varient selon les saisons, 18-19h). Nous avons donc trouver un logement pour la nuit, une guest house près de la porte d’entrée Phalaborwa du parc. Guest house avec des hôtes très sympa (l’amie du proprio est française :)), avec le confort nécessaire, de son petit nom l’Elephant walk backpackers.

.

KRUGER NATIONAL PARK

Le lendemain, levés vers 5h30 pour être au plus tôt dans le parc! Après les quelques formalités à l’entrée, nous voilà dans le Kruger… Premières rencontres avec des antilopes, des éléphants, des girafes, traversant les routes sans se soucier de nous. Ma-gique. Nous avons passé trois jours dans le parc, mais nous y serions bien restés plus longtemps tellement le parc est immense et qu’il y a d’animaux à voir!

Durant ces trois jours, nous avons dormi dans les camps de OLIFANTS et PRETORIUS (le plus ancien des camps du parcs). Ce sont de petites huttes avec tout le confort nécessaire et certaine ont même leur salle de bain. Mais pas d’inquiétude les sanitaires communs sont très propres 😉 Pour les amateurs de barbecue il y a des appareils devant chaque petite maison, ou des services de restauration rapide dans certains camps. Veillez à bien rentrer au camp avant la fermeture des portes, certains ont pu faire les frais d’amendes…

Pour les activités, les camps proposent de nombreuses sorties, mais inscrivez vous au plus vite à votre arrivée dans le camp car les places partent vite, notamment pour les visites organisées à pied (nous nous sommes fait avoir et n’avons pas pu faire les promenades à pied). Nous avons donc fait une Night Drive, deux heures dans un minibus ouvert sur l’extérieur accompagnés d’un guide à la recherche d’animaux nocturnes à l’aide d’une grosse lampe torche. Ainsi qu’une Morning Drive, départ avant le lever du soleil, seuls dans le parc, un léopard traversant tranquillement devant notre bus… Magnifique !

.

BLYDE RIVER CANYON

Après trois jours passés dans le parc du Kruger, direction le Blyde River Canyon, un des plus grands sur cette planète. Sur la route menant au canyon, vous pourrez vous arrêter pour admirer plusieurs points de vue. God’s window et sa magnifique vue sur la province Mpumalanga, les différentes cascades (Lisbon Falls, Berlin Falls), accessibles pour 30-40 rand (2-3 euros). Nous sommes arrivés au canyon en fin de journée, soleil couchant, la lumière reflétant sur la roche nous a offert un paysage magnifique! Pour le soir nous avons réservé une petite maison en plein milieux du canyon, la fenêtre de la chambre donnant sur le canyon! (Prix un peu au dessus de notre budget habituel mais ça en valait vraiment la peine, le Blyde Canyon Forever resort). Dans ce resort vous pouvez accéder à des points de vue donnant sur les 3 rondavels.

.

SWAZILAND 

Après cette petite escapade au canyon, nous voilà repartis sur la route, direction le Swaziland. Swaziland, petit pays enclavé au nord est de l’Afrique du sud. Après un peu plus de 5h de route, nous voilà à la frontière. Comptez un certain temps pour passer la frontière en fonction de votre heure de passage 😉 il faut d’abord faire la queue au guichet côté sud africain, puis un deuxième guichet, et refaire la même chose côté Swaziland 🙂 Pour loger au Swaziland nous n’avions rien prévu à l’avance, nous avons trouvé un bungalow à la déco ambiance « jungle » ! Peau de bête, mobilier en bois, canapé en cuir… Ceci se trouvait au Mantenga cultural village. Il y a un petit resto dans le village, correct et qui dépanne bien pour ceux qui comme nous arrivent tard et sans avoir rien prévu à manger.

Le lendemain nous nous sommes baladés dans la réserve jusqu’à une jolie cascade, et nous avons visité le village swazi typique, avec un guide super qui nous a fait découvrir leur culture. (Suivi d’une danse, où là vous voyez débarquer les bus de touristes venus juste pour ça..)

Notre séjour au Swaziland s’est poursuivi au Mlilwane Wildlife sanctuary, une autre réserve. Nous avons posé nos bagages au Sondzela Backpackers, à l’intérieur de la réserve, de petites huttes au milieu de la nature, avec une vue splendide sur la réserve, des phacochères se promenant juste à côté de nous!

Une des activités qui restera parmi nos préférées a été la spéléologie dans une des plus grande grotte du monde! Après 45mn de randonnée dans la forêt, nous passons deux heures dans la grotte à escalader, grimper, monter et descendre entre les roches. Une expérience au top, réalisée avec Swazi trails, que je vous recommande vraiment ! (Après la spéléo vous aurez aussi droit à un petit bain dans une piscine de source chaude, avec une pizza ^^)

Le lendemain, balade dans la réserve en VTT pour admirer les animaux de la réserve. Nous avions pris un guide pour 2h (pas l’idée du siècle quand le guide fait du VTT tous les jours, et que ton copain est un fan de vélo, alors que toi tu n’as pas touché une bicyclette depuis tes 9 ans… :)), mais vous pouvez aussi vous balader seuls dans la réserve, il n’y a pas d’animaux dangereux.

Dans l’après-midi, nous repartons vers Jo’burg car notre vol interne pour Cape Town est le lendemain! (comptez 4-5h de route entre le Swazi et johannesburg)

.

CAPE TOWN

Décollage pour Cape town, vol direct d’environ deux heures, nous arrivons à l’aéroport en fin d’après-midi. Nous n’avons pas réservé de logement, mais au Cap, nous allons vite déchanter car toutes les auberges ou guest house sont complètes… Pas les dortoirs, mais comme nous sommes en couple, nous recherchons une chambre double. Nous finissons finalement par trouver une petite auberge en plein centre, le CAT&MOOSE. Accueil très sympa, chambre standard et petite cours intérieure pour se retrouver avec les autres voyageurs le soir.

Premier jour au Cap, balade dans la ville, et nous décidons de louer une voiture pour être libres de nos déplacements. Ensuite direction le Cap de bonne espérance, et Cape Point.

Le lendemain, direction le Airbnb que nous avons loué pour trois jours. Nous nous retrouvons en plein coeur du Beverly Hills de Cape town ! Les grandes villas avec vue sur la mer, les voitures de luxe en veux tu en voilà… On se demande si le GPS nous emmène vraiment au bon endroit… Mais finalement oui, le Airbnb se trouve au rez-de-jardin d’une villa qui surplombe Camp Bay! Juste ouf!

Au programme au Cap, l’incontournable Table Mountain, dont vous pouvez atteindre le sommet par une rando ou par le téléphérique. Si vous choisissez cette deuxième option, pensez à prendre vos tickets à l’avance sur internet, car il peut parfois y avoir une attente de plus de deux heures en bas du téléphérique selon la saison. Une fois en haut promenez vous sur la Table pour admirer la vue sur le Cap! Vous pourrez même boire un petit verre de vin en admirant la vue :). Ensuite, profitez d’un coucher de soleil sur Camp Bay. Passez également faire un tour au Old Biscuit Mill, un endroit aux airs de Woodstock, où se côtoient petits magasins en tout genre, marché d’artisans, et un espace pour déguster toutes sortes de cuisine! Et si vous tombez au bon moment, un groupe de musique pourra se produire. Ambiance bobo garantie 🙂

Un petit tour par Simon’s town pour y voir les fameux pingouins! Ceux-ci se retrouvent sur Boulder beach. Si vous cherchez un resto du côté de Simon’s town, je vous recommande le « Saveur ».

Pour une virée à la journée en partant du Cap, Hermanus est une ville du littoral sympa, où nous avons longé la côte par les rochers bordant la plage. Nous avons même pu observer des baleines depuis la côte !! 😀

Pour finir ce séjour au Cap… Saut en parachute!! Et oui, le grand saut, un souvenir inoubliable avec un décor de rêve! Ce qui nous a surtout poussé à le faire là-bas c’est le côté bon marché. Quasiment moitié prix par rapport à chez nous ou à la Réunion. Comptez environ 230euros pour le saut et les vidéos/photos.

Nous n’avons pas pu nous rendre à Robben island, à notre grand regret car il n’y avait plus de place disponible, pensez à réserver bien à l’avance!

ROUTE DES VINS

Passage obligé de ce voyage, la route des vins! Dans la province du Cap, dans les environs de Stellenboch et Frankschoek. Nous avions la voiture pour nous déplacer, mais pour les dégustations, aucun des deux ne voulait regarder l’autre déguster ces bons vins 😛 Nous avons donc trouvé le bon compromis, aller de domaine en domaine en vélo ! A frankschoek nous avons dormi dans une ancienne école reconvertie en auberge, tenue en partie par des étudiants du tourisme, une adresse très sympa, le Travellers lodge. Sans oublier le restaurant « Le bon vivant« , qui restera je pense le meilleur resto de ces vacances !!

.

CEDERBERG 

Pour terminer ce voyage, il y avait un endroit à quelques heures du Cap (2 à 3h en voiture) que je voulais absolument voir, car très réputé pour ses nuits étoilées. Le parc du Cederberg, une réserve aux paysages sublimes, où nous avons dormi en pleine nature, dans une grande tente, au Gecko Creek Lodge, un camp où vous pouvez choisir entre bungalow et tente pour passer la nuit, les proprio sont d’une immense gentillesse. Nous étions avec juste un autre couple le premier soir, et nous avons passé la soirée ensemble à discuter autour du feu, en dégustant un bon barbecue et en admirant les étoiles… Dans cette réserve nous avons également fait de la rando jusqu’à une magnifique cascade, une dégustation de vins du Cederberg, et visiter des grottes où vous pouvez apercevoir de vieilles peintures des civilisations anciennes. Ces deux jours resteront un souvenir inoubliable et je vous le recommande vivement!