Une journée à la découverte de Caen

Pour découvrir cette jolie ville qu’est Caen, nous vous avons concocté un petit itinéraire d’une journée au coeur de la ville normande, pour être sûr que vous ne ratiez pas les immanquables! 

Tout d’abord commencez pas vous garer et laissez votre voiture pour la journée. En effet, Caen n’est pas une ville très étendue et vous pourrez la parcourir à pied ou vous servir du tram. Comme vous pouvez le constater notre tour fait un peu moins de 6 kilomètres, la voiture serait donc plus un inconvénient. 

Capture d’écran 2019-04-02 à 17.05.11Capture d’écran 2019-04-02 à 17.05.47

Quelques idées de où garer votre voiture:

  • Rue du magasin à poudre (près de la faculté campus 1)
  • Prés des carrières Saint Julien
  • Ou encore le parking payant du château

 

Débutons donc notre itinéraire près de l’université caennaise…

Des hauteurs de la faculté, ne ratez pas la vue imprenable sur la ville (à côté du restau universitaire A). Admirez l’architecture en pierres de Caen de ses bâtiments, puis descendez les escaliers et marchez les pas quotidiens des nombreux étudiants qui fréquentent cette faculté. 

Traversez l’esplanade jusqu’au château de Caen et ne manquez pas d’apprécier ses remparts. Si le coeur vous en dit, passez faire un petit tour au musée des beaux arts (qui se situe dans le château). 

chateau caen.JPG

Sortez du château par la Porte Saint Pierre, deux choix s’offrent à vous:

  • à droite: les rues piétonnes pavées et leurs magasins.
  • à gauche: le port de Caen et sa tour Leroy, puis un peu plus loin « la Presqu’île » qui a fait les frais d’un récent coup de jeune et d’un beau travail d’urbanisme.

caen port

Ensuite vous pourrez suivre les rives de l’Orne jusqu’à la rue St Jean, et passer devant son église penchée (l’église Saint Jean), notre tour de Pise normande! 

caen eglise st jean

Continuez à remonter jusqu’à la rue Vaugueux, une jolie rue pavée où se trouvent les meilleurs restaurant caennais. 

En effet, il ne devrait pas être loin de l’heure du déjeuner et j’entends d’ici les gargouillements d’un ventre affamé… Bien que cette rue soit de plus en plus envahit par des enseignes de restauration « facile » (pizza, crêpes, qui ne sont pas mauvais en soi, mais loin d’être inoubliables…). Alors sur ce point, faites nous confiance et arrêtez vous à l’Accolade chez Pierre Lefebvre (18 Rue Porte au Berger). En effet, même si ce restaurant n’est pas le moins cher du quartier, il reste vraiment abordable surtout pour le déjeuner. Le menu y est incroyablement recherché, et la qualité est au rendez-vous! 

caen rue vaugueux

Autres restaurants: la Trattoria, très bon italien. La poterne et son ambiance de savane (un peu plus cher) ou encore le Bouchon de Vaugueux, qui font partie des meilleures adresses. 

Pour les plus petites bourses, continuez un peu plus loin jusqu’au Dollys, un restaurant anglais très charmant et parfait pour le déjeuner. 

Une fois la panse pleine, vous voilà de nouveau d’attaque pour continuer votre balade normande. Il est temps de vous diriger vers l’église St pierre, sans doute la plus jolie de toutes les églises de la ville. 

caen eglise st pierre

Traversez ensuite la rue Saint Pierre, où vous ne pourrez pas rater deux magnifiques maisons à pan de bois du 16e siècle, posées là, comme oubliées par le temps. Admirez leur sublime façade. 

Continuez votre chemin, puis au croisement des rues Ecuyères et Arcisse de Caumont, prenez cette dernière (vous aurez tout le temps de revenir dans la premiere, qui n’est autre que la rue des bars..). Au bout de la rue, contournez l’église St Etienne le vieux, pour atteindre l’un des graal des monuments de Caen: l’abbaye aux hommes. Par ici pour plus d’infos. (3-4euros selon expo, 5.5euros la visite guidée).

caen abbaye aux hommes

Après tant de marche, voici le moment de se poser tranquillement et de se désaltérer avec une bonne bière! Redescendez vers la place St Sauveur pour profiter d’un doux breuvage houblonné en terrasse. Longez la rue St Sauveur pour rejoindre la rue Froide et son atmosphère particulière. Vous y trouverez en son angle une librairie-salon de thé très sympathique: le Memoranda. 

Une fois la rue froide descendue, il sera sans doute l’heure d’aller faire la fête! Passez par la rue Ecuyère (sauf si l’on est jeudi..), vous y trouverez forcément votre bonheur pour boire un verre! Voici une petite liste non exhaustive des endroits que vous pourriez apprécier 🙂 Bien entendu la popularité des bars peut varier dans le temps. 

Les irréductibles bars caennais:

  • Le Vertigo et son ambiance moyenâgeuse et atypique, l’embuscade (cocktail typique caennais) y est de qualité. 
  • Chez Paulette, ambiance rétro, bon enfant

caen chez paulette

Autre suggestion: les déserteurs: bar à bière, proposant un large choix; l’hydropathe: bar à vin moderne à l’ambiance épurée, jeune et sympathique.

Après cela, deux supers bars de nuit s’offrent à vous:

  • Le Sémaphore: coup de coeur d’un normand! Où vous trouverez une très bonne « embuscade »

caen semaphore

  • L’écume des nuits: où vous pourrez tester un diabolique shoot enflammé, dont la recette est toujours gardée secrète… 😉

Si après tout ça vous avez envie d’aller vous déhancher, rendez-vous au Che Guevara Bar ou encore au Farniente.

 

Si vous disposez de plus d’une journée pour visiter la région, voici d’autres choses qui pourraient vous intéresser…

  • Le Mémorial de la seconde guerre mondiale de Caen

caen memorial.jpg

  • L’abbaye aux dames et son parc

caen abbaye aux dames.jpg

  • Ouistreham

ouistreham.jpg

  • Cabourg ou le petit Deauville

cabourg'

  • Le mont St Michel

mont st michel.jpg

  • Pour les amateurs de sensations fortes sur la route du Mont St Michel: Le viaduc de la Souleuvre. Saut à l’élastique, tyrolienne, accro branche..

souleuvre.jpg

Publicités

10 bonnes raisons de passer un weekend à Lille!

Lille fut la ville qui m’a vue débarquée une certaine fin d’été 2009, le bac juste en poche, prête à goûter à une nouvelle vie d’étudiante! J’y passerai ensuite six années que je n’oublierai jamais.

Bon, étudiante certes, mais en première année de médecine. Alors autant dire que durant les deux premières première année (sous entendu un redoublement car quand on aime on ne compte pas..), mis à part le trajet de mon studio à la faculté, je n’ai pas vraiment pu découvrir cette jolie ville! Heureusement les quatre années à l’école de sage-femme m’ont permis de me rattraper et de pouvoir vous dire POURQUOI vous devez, au moins une fois dans votre vie, venir visiter la capitale du Nord (et il ne fait aucun doute que si vous y venez une fois, vous y reviendrez!). C’est avec nostalgie depuis l’autre bout du monde en Australie que je vous écris ces quelques lignes…

 

1. Le vieux lille

Sans doute mon quartier préféré de tous les quartiers lillois ! Avec ses rues pavées, ses nombreuses places, boutiques en tout genre (parfois un peu hors de prix on ne va pas se mentir, mais toujours un régal pour les yeux), le vieux Lille ne vous laissera pas indifférent. Flâner dans les nombreuses rues, en vous laissant guider par vos envies, rangez votre GPS, c’est la meilleure façon de découvrir ce quartier. Vous tomberez forcément sur un restaurant, un bar ou une boutique qui vous fera envie! Passez voir l’église Notre-Dame de la Treille et son architecture hors du commun sur la place Gilleson.


Recommandation d’une lilloise: 

  • Restaurant: le vieux de la vieille, un estaminet pour goûter aux spécialités du Nord! (Voir sujet n*5)
  • Bar: l’atelier Royal, pour une bonne bière accompagnée de portions de frites gratuites 🙂 

 

 

2. Le marché de wazemmes

Il s’agit là d’un des plus grand marché de France où règne une ambiance plutôt bohème, trois jours par semaine, les mardi, jeudi et dimanche (de 7h à 14h). Je vous conseille celui du dimanche, vous y trouverez aussi bien des produits alimentaires, que des textiles ou des produits de beauté. 

Ensuite, arrêtez vous chez Monique, boire une bière au Cheval blanc (56 rue des sarrasins). Pour une ambiance comptoir et sans chichi comme on l’aime dans le Nord! 

 

 

3. La braderie

Tous les premiers weekend de Septembre se tient la grande braderie de Lille, qui n’est autre que le plus grand marché aux puces d’europe! Vous devez donc sans doute connaître cet évenement où petits et grands se retrouvent pour chiner dans le long des 100km de rues où plus de 10000 exposants se retrouvent. Officiellement celle-ci débute le samedi, mais les locaux vous diront qu’il est possible de faire des affaires dès le vendredi soir. Les boutiques installent aussi leurs stocks dans la rue, l’occasion de faire de belles affaires (si vous avez un peu de patience tout de même, car ce ne sont pas moins de 2 millions de personnes qui se retrouvent pour profiter de la braderie!). Profitez-en, la ville ne dort pas ce weekend là, c’est donc l’occasion d’y faire la fête! Les quartiers seront tous plus animés les uns que les autres.

Sans oublier le fameux concours de tas de moules auquel participent tous les restaurateurs de la ville! Qui aura le plus gros dimanche soir? (oui on parle toujours bien du tas de coquilles 😉 )

 

 

4. La bonne bière

Impossible de venir à Lille sans prendre le temps de boire une bière en terrasse (je pense que cette raison aurait dû être la première de toute! :P) ! Et oui, été comme hiver, tout nordiste sirote sa pinte dehors (oui il y a quand même des chauffages, on est fous mais pas à ce point) ! Si on attend qu’il fasse 30 degrés et du soleil, nous ne verrions pas souvent les terrasses. Haha. Autre avantage des bières dans le Nord mis à part leur succulente saveur: leur prix! Et oui fini la pinte à 10 euros que vous pouvez trouver dans les rues de la capitale! Ici dans de nombreux bars, la pinte est à 5euros ! Profitez-en (avec modération bien sur…) 

Spécialités du Nord: Entre la Belzébuth, la triple secret des moines, la Vieux-lille ou encore la classique Goudale, vous n’aurez que l’embarras du choix! 

Où s’arrêter? 

  • La capsule [25 rue de trois molettes, vieux-lille]. Vous y trouverez un large choix de bières et les serveurs sont de fins connaisseurs et sauront vous aiguiller si vous êtes un peu perdus. Ambiance conviviale, petit plus: le saucisson en vente pour accompagner votre demi!

  • Au fut et à mesure [5 rue du faisan – quartier solférino] Pour un concept original choisissez ce bar! Chaque table possède sa tireuse à pression, vous vous servez vous-même, et si vous souhaitez en tester une autre, direction une autre table! Parfait pour un bon moment de convivialité! 

 

 

5. La bonne bouffe!

  • Le welsh: cheddar, jambon, pain et bière, des ingrédients qui ne payent pas de mine, mais quel régal!! 

welsh.jpg

  • Une flamiche au maroilles: Ah oui on aime le fromage dans le Nord! Alors découvrez ce plat à base du fromage de chez nous 🙂

flamiche.jpg

  • Carbonade flamande: et comme on aime aussi la bière, on aime en mettre dans nos plats… Après le Welsh, la viande de la carbonade mijote un long moment dans une sauce à la bière.

carbonade.jpg

  • Potjevleesch: pour les amoureux de la viande celui-ci comprend des morceaux de poule, de lapin, de porc et de veau, froid et pris dans de la gelée légèrement vinaigrée. Comme on dit, parfois il ne vaut mieux pas savoir ce qu’il y a dedans.. 

potje.jpg

Si il vous vient l’envie d’essayer de les cuisiner par vous-même vous trouverez votre bonheur sur ce site: Recettes du Nord

 

6. La citadelle

Il s’agit ici d’un ouvrage militaire bâti au 17e siècle pour la défense de Lille. Celle-ci a été classée monument historique en 2012. Elle est entourée par le bois de Boulogne et vous trouverez un peu plus loin les canaux de la Deûle. 

Allez vous y promener une journée ensoleillée (oui, oui ça arrive aussi dans le Nord, pas d’inquiétude) vous pourrez vous rendre compte de la beauté de cet endroit. 

 

 

7. La rue solfé !

Ahhh la rue Solférino et sa ribambelle de bars en tout genre! Le rendez- vous du jeudi des étudiants lillois, mais vous y trouverez aussi votre bonheur quel que soit le jour de la semaine il n’en fait nul doute! 

Adresses à conseiller: parce que vous en aurez peut-être assez de boire de la bière (si tant est que l’on puisse se lasser d’une bonne mousse…) débutez votre soirée par une sangria et grignoter quelques Tapas au Pica Tapas. Ensuite direction La Plage et tentez « un triple dragon » si vous l’osez… Revenez à l’essentiel avec une bonne bière au Magnum café sur fond de musique  populaire et d’étudiants dansant sur les tables hautes… Enfin, si vous souhaitez danser, rendez-vous à la Boucherie pour une ambiance sans prise de tête 😉 

 

 

8. La grand’place

Impossible de passer à Lille sans passer par la grand’place! Ce n’est pas moins que le lieu de rendez-vous incontournable de tous les lillois. Si vous devez rencontré un lillois, il vous dira sans aucun doute «  on se retrouve sur la grand’place! ». Vous y trouverez de nombreux cafés et restaurants, ainsi que dans les nombreuses rues adjacentes. Si vous y passez en période de fête, ne manquez pas de faire un tour de grande roue, la vue d’en haut y est vraiment magnifique. 

grand place

grand place2

 

9. La vieille bourse

L’ancienne chambre de commerce de la ville est sans doute l’un des plus beau et plus charmant monument de la ville. N’hésitez pas à franchir la porte, vous y trouverez un  marché d’occasion, où vous pourrez chiner de vieux livres, magazines ou vinyles.

 

 

10. Les gens du Nord

Parce que oui nous tenons à notre réputation de gens chaleureux et accueillants, vous vous sentirez à Lille (et partout dans le Nord), un peu comme à la maison. Ce n’est pas sans raison qu’un certain Enrico disait que les gens du nord « ont dans le coeur la chaleur qu’ils n’ont pas dehors… » Bon même si en été on voit aussi le soleil briller 😉 

gens du nord

 

11. BONUS: ce merveilleux accent qui fait notre réputation! 

Ah bah cha ché sur in vô pô s’mintir, ché sin doute pô l’plus bel accint qu’in peut intindre, mais bon in chi fait. Pi vous zen faites pô vouzotes, in vrai in porle pô toudis comme cha 😉 

(Ca c’est sur on ne va pas se mentir ce n’est sans doute pas le plus bel accent que l’on peut entendre, mais on s’y fait. Et puis ne vous inquiétez pas, la vérité est que nous ne parlons pas tout le temps comme ça :)) 

 

Et évidemment il y a bien d’autres choses à découvrir dans cette magnifique ville! Lillois, lilloises, n’hésitez pas à compléter cet article en commentaire ! 😀 

Farmwork en Australie: entre picking, packing et pruning…

Et oui, un an de voyage c’est super, mais malheureusement il est difficile de passer une année à se la couler douce sans travailler. A moins d’avoir économisé assez d’argent avant votre départ pour ne faire que profiter, il va vous falloir trouver des petits boulots! Pour un grand nombre d’entre nous (par nous j’entends « les français qui avons un niveau d’anglais scolaire relativement faible »), il est difficile de comprendre l’accent australien et de nous faire comprendre lors de notre arrivée sur le continent. Nous nous orientons donc bien souvent vers les jobs en ferme. Qui plus est, si vous souhaitez renouveler votre Working holiday visa pour une année supplémentaire, il vous faudra de toute façon avoir effectué 88 jours (ou 3 mois consécutifs dans une même ferme) de farmwork.

Dans cet article nous allons donc vous parler des différents boulots que nous avons trouvé tout au long de notre année. Car oui, nous on aime tellement la ferme, que nous n’avons fait que ça! 

 

Un peu de vocabulaire?

En débutant votre recherche de travail en ferme, vous pouvez parfois vous demander ce que veulent bien pouvoir dire certains mots…

  • Le picking: ou l’art de récolter les différents fruits et légumes.
  • Le packing: ou comment apprendre à emballer les fruits et légumes récoltés par vos amis du picking.
  • Le thinning: enlever les fruits ou légumes qui ne seront pas récoltables pour laisser la place à d’autres.
  • Le pruning: élaguer les arbres ou les vignes après la saison.

 

Comment avons nous trouvé du travail en ferme?

  • Gumtree. Il s’agit du « bon coin » australien. Aussi bien pour trouver des objets d’occasion pour aménager votre van (par ici pour plus d’infos), que votre appartement si vous êtes plus tentés de rester en ville, que pour des annonces de boulot. Attention cependant, au vu du nombre de backpackers en Australie, il vaut mieux être réactif lorsqu’une annonce est postée. 
  • 88 days to work. Ce site, également disponible en application gratuite, recense un grand nombre de fermes éligibles pour les 88 jours. Vous trouverez les adresses, les emails et les numéros de téléphones des fermiers, ainsi que les saisons où il est possible d’y trouver du travail. N’hésitez pas à tous les contacter! D’abord par mail puis si les réponses se font attendre, par téléphone. Vous pourrez également faire un compte de vos jours et ainsi savoir quand vous aurez atteint les 88!
  • Les groupes Facebook. Il existe un grand nombre de groupes Facebook pour les français en Australie. Souvent il y en a plusieurs par grandes villes, et parfois les backpackers qui quittent une ferme, partagent leur bon plan pour ceux qui cherchent.
  • Harvest guide. Ce guide australien vous donnera de nombreuses informations sur les saisons selon les états et vous permetrra de savoir vers où vous diriger pour trouver plus facilement du travail. 
  • Se rendre dans les fermes. Une autre alternative est de se rendre directement chez les fermiers. Personnellement nous n’avons jamais fait cela, mais il parait que pour certains ça fonctionne, alors pourquoi pas!

 

1ère expérience: le picking d’oranges et clémentines.

Deux mois après notre arrivée et un road trip plus tard, les comptes ont commencé à fondre à vitesse grand V. Nous avons donc du chercher notre première ferme! Nous étions dans les environs de Perth, et nous avons donc contacté toutes les fermes aux alentours par mail pour commencer. Au bout de quelques jours, première réponse favorable, nous ne pensions pas trouver si vite! Une fois les formalités réglées, nous voilà en route pour Badgingarra, à 2h au nord de Perth. Nous allons ramasser des oranges et des clémentines. Soit!
Qui dit « picking », dit bien souvent « paye au rendement ». Nous allons être rémunérés 30$ par « bin » (de 400kg) d’oranges, et 40 ou 60$ par bin de clémentines en fonction de si elles sont arrachées ou coupées de l’arbre. N’ayant aucune notion de combien nous pouvions ramasser par jour, nous ne savions pas si cela serait rentable. Nous nous rendrons bien vite compte qu’en payant une accommodation à 280$ la semaine, cela ne le serait pas vraiment…
Les deux premiers jours nous ne sommes pas affectés au picking, le boss a besoin de nous pour balayer… Balayer quoi? Un nouveau hangar en construction qui devait bien faire des milliers de mètres carrés! Bon comme il n’est pas vraiment possible d’être payé au tas de poussière, nous bénéficions d’une paye horaire pendant 2 jours, youhou! 

Ces deux jours faits, nous voilà dans une équipe de picking. Une team de français, pour commencer c’est plutôt pas mal. On se rendra compte plus tard que cela n’est pas rare et que les français sont en grand nombre en Australie!
Le premier jour nous avons peut être gagné à nous deux l’équivalent de 120 dollars… Ce qui ne paye même pas la moitié de la chambre… Ahhhh nous découvrons les joies du farmwork! Les jours se suivent et nous ne travaillons pas toujours toute la journée car cela dépend de la météo. Dans ces conditions, même en se donnant à fond, difficile d’avoir une paye correcte à la fin de la semaine! 

Du coup, même si l’ambiance est top dans cette ferme, nous décidons de chercher un autre job…

 

 

2ème ferme, la ferme de nos 88 jours (ou presque…) !

Après 2 semaines dans le picking de citrus, des heures de recherches sur internet et sur Gumtree (« le bon coin » australien), nous voilà en route pour une ferme de pommes de terre! La saison débute et ils ont besoin de 2 travailleurs pour trier les patates! Moi qui vient du Nord de la France, je ne pouvais pas trouver mieux!
Nous nous retrouvons cette fois dans une ferme plus familiale, où tous sont australiens ou anglophones (un bon point pour améliorer notre anglais). Notre job sera d’être derrière la récolteuse le matin (oui nous ne ramassions pas les PDT à la main) et de les trier une première fois (retirer les herbes, la terre etc…). Ensuite direction le shed (hangar) où celles-ci sont lavées et où nous devons les re-trier avant qu’elles partent au packing. 

Pas fatiguant comme boulot c’est le moins qu’on puisse dire. Par contre, ennuyeux au possible! De plus nous étions les deux seuls backpackers, nous travaillions quasiment tout le temps face à face, et quand vous vivez déjà ensemble H24 dans un van, au bout d’un moment je peux vous assurer que même si vous vous aimez beaucoup, vous n’avez plus rien à vous dire et vous avez parfois envie de vous étrangler l’un l’autre ! 😛 

C’est pour cela que nous sommes partis juste avant d’avoir nos 88 jours de ferme! Tant pis, notre santé mentale est plus importante et nous trouverons bien une autre ferme plus tard pour les terminer! (Si nous savions que ce n’est pas une mais plusieurs que nous retrouverions… 🙂 )

 

 

2 semaines pour planter des arbres dans une ferme d’abeilles. 

Simon a une certaine passion pour les abeilles. Il avait donc émis l’idée de travailler chez un apiculteur, pour faire du miel. Nous sommes alors dans le South Australia quand un fermier nous contacte via Gumtree car il a besoin de travailleurs pour planter des arbres dans sa ferme, et celui-ci n’est autre qu’un producteur de miel! Bon nous n’avons pas fait de miel, mais il nous a appris beaucoup de choses sur son métier. Ben et Jo (sa femme) ont été d’une extrême gentillesse. Nous avions une accommodation que nous ne payions pas, ils nous ont invité à diner plusieurs fois en 2 semaines, bref des amours! Ce ne fut que 2 semaines, (où nous avons tout de même planté 46000 arbres), mais nous nous souviendrons longtemps de cette famille 🙂 

Et au fait: ça y est on a nos 88 jours! 

 

 

Et si on allait traire des vaches??

Les arbres devaient nous prendre 3 semaines de boulot, mais finalement cela n’aura duré que 10 jours. Nous partons donc à la recherche d’un autre job car les amis de Simon arrivent pour les fêtes et nous avons besoin d’économies pour profiter pleinement de ces vacances.
Quelques mails plus tard, nous voilà embaucher dans une dairy farm! Allez c’est parti pour de nouvelles aventures, la traite de vaches! Pour moi qui ne vient absolument pas de la campagne cela va être une grande découverte…
En effet, ce fut une bonne expérience, un coup de main à prendre, mais le travail avec les animaux est plaisant. Les horaires sont nouveaux aussi puisque nous commençons la première traite à 4h du matin! Celle-ci termine à 8h et nous reprenons une deuxième traite l’après-midi de 13h à 16h. Autant vous dire que la première semaine, je l’ai passée à hiberner entre les traites, mais le rythme se prend au fur et à mesure.

Dernière chose, il faut être préparé à littéralement se faire pisser et chier dessus! Et oui, on en connait qui n’ont pas résisté plus de 2 jours… 😉

 

 

Allez, un petit dernier pour la route!

Notre dernier job (en principe, puisqu’à l’heure où je vous parle, il nous reste encore un peu plus de 2 mois de visa) sera dans une ferme de fleurs!

Et oui, nous voilà arrivés en Tasmanie, nous voulons terminer notre visa ici, et nous savons que c’est la pleine saison. Ce que nous ne savions pas en revanche en prenant notre billet de ferry (à quand même 800 dollars l’aller retour), c’est que niveau taff, c’est plus que bouché en ce moment!

Aucune réponse positive avant d’arriver sur l’île, cela n’annonçait rien de bon. Le lendemain de notre arrivée, nous nous mettons donc à la recherche active d’un job car les économies ont bien fondues pendant les vacances… Nous voulions dire stop au job de ferme, mais nous n’avons malheureusement pas le temps de chercher un boulot dans la restauration, qui plus est, nous n’avons aucune expérience en hospitality.
Nous prenons donc la décision de nous diriger vers un « working hostel », une auberge qui vous trouve du boulot en échange de la chambre. Coup du sort, après avoir réservé notre chambre, un fermier nous appelle et nous dit qu’il a 2 postes disponibles dans sa ferme de fleurs! Chanceux? Oui un peu je pense! C’est parti pour ramasser des fleurs, et cette fois c’est du picking payé à l’heure, que demander de plus? 🙂 

(Photos à venir, nous n’avons commencé que depuis 4 jours..)

Les vignobles de Margaret River

Pour continuer notre découverte des vins australiens, il nous fallait passer par la région de Margaret River. En effet, cette région viticole située à un peu plus de 3h au sud de Perth abrite pas moins de 120 vignobles. Autant dire que si vous souhaitez tous les découvrir il vous faudra y passer un peu de temps! 🙂
Nous avons passé un weekend à parcourir les domaines, et comme à notre habitude nous vous avons concocté un petit guide de nos découvertes.
A savoir que nous sommes restés du côté de Cowaramup, où sont concentrés un bon nombre de vignobles. Ce que nous retiendrons de cette région c’est que toutes les dégustations ont été menées par des personnes toutes plus sympathiques les unes que les autres, qui nous ont conseillé et appris beaucoup de choses sur les vins de la région.

Voici la carte des vignobles où nous nous sommes arrêtés:

capture d_écran 2019-01-18 à 17.51.11

capture d_écran 2019-01-18 à 17.50.41

capture d_écran 2019-01-18 à 17.43.57

Juniper Estate
Dégustation très sympathique dans un joli cadre. Si vous avez prévu de vous restaurer, vous pouvez profiter des tables dans le jardin.

Vasse Felix
Ce très gros domaine est aussi le plus ancien vignoble de la région de Margaret River. Leur réputation n’est semble-t-il plus à faire, et cela se voit lorsque vous pénétrer dans le cellar! Trois personnes sont là pour les dégustations, il y a un musée du domaine, un restaurant… Bien que très fréquenté, le personnel n’en est pas moins sympathique. Vous pourrez y retrouver un large choix de chardonnay. (dont nous nous souvenons encore!) Les 2 vins les plus chers peuvent être testés pour 5$ chacun.

vasse felix.jpg

Cullen Wines
Cette dégustation ne restera pas franchement la plus inoubliable du weekend. En effet, le samedi midi quand nous nous y sommes rendus, le restaurant était full et la sommelière n’avait pas vraiment le temps de nous présenter ses vins.

cullen wine.jpg

Killerby Cellar
Ce domaine se trouve au même endroit que la brasserie Cheeky monkey. Bel endroit, avec un joli extérieur, vous pourrez profiter du jardin.
Début de testing un peu timide, surement dû au fait que cet endroit doit voir passer beaucoup de monde, mais dès que la sommelière a vu que nous nous intéressions vraiment aux vins, la dégustation est devenue beaucoup plus friendly et nous avons même tester un vin en plus.
Un restaurant est également ouvert une grande partie de la journée.

killerby.jpg

Bettenays wines
Très bel endroit et joli parc avant d’accéder à la cellar door. Staff vraiment très sympathique, qui nous a fait découvrir toute sa gamme de vins. Découverte surprenante d’un vin dessert: le Vermoux. Goût surprenant, que l’on peut associer au sparkling wine et qui donne un Spritz vraiment amélioré 🙂
Vous pourrez également tester les nougats de ce domaine, qui sont extrêmement récompensés (et de fait à un prix assez elevé)

Peacetree Estate
Ce domaine restera sans doute notre coup de coeur sympathie du week-end! Nous avions plus l’impression d’être au comptoir avec une amie qu’à un tasting de vins 🙂 Petit plus pour ce domaine, le fait qu’il soit bio, et qu’ils ne soient que 3 domaines dans la région à l’être.

Thompson Estate
Sommelière très sympathique également chez Thompson! Vous vous sentirez bien accueillis dans un cadre à la fois typique et chaleureux, entourés des tonneaux. Nous avons passé un très bon moment, les vins sont très récompensés.
Les 2 vins plus récompensés sont testables moyennant 5$.
Notre coup de coeur: Andrea, un cabernet sauvignon.

Heydon Estate
Deuxième domaine bio que nous avons testé, et ici encore la sympathie et la bonne humeur étaient au rendez-vous! Il s’agit également du plus petit domaine de la région de Margaret River.

heydon.jpg

Amelia park wines
Domaine de haut standing. À votre arrivée, la traversée d’un long couloir bordé de tonneaux puis l’ouverture automatique d’énormes portes plante d’emblée le décor. Le spectacle se termine quand vous entrez dans la salle de dégustation à l’immense baie vitrée donnant sur les vignes. Sommelière australienne très sympathique, petit bémol pour la sommelière française qui ne nous a pas adressé plus qu’un mot.

amelia park.jpg

Lenton Brae
Situé juste à côté d’Amelia Park, ce domaine ne nous laissera pas un souvenir impérissable. La propriétaire étant un peu dure d’oreille, la dégustation était quelque peu compliquée…

Voilà, nous espérons que ce tour des vignobles vous donne l’envie de découvrir ce que peuvent être les vins australiens! Ne soyez pas frileux, il y a de très belles découvertes à faire!

Esperance et Cape Le Grand National park

Esperance et le parc national de Cape le Grand se situent sur la côte sud du Western Australia, à un peu plus de 700km de Perth. Les plages de cette côte sont parmi les plus belles d’Australie, je vous laisse vous faire votre avis avec les photos ci-dessous 😉

1. Esperance et la Great Ocean Drive

Sans doute moins connue que sa grande soeur la « Great Ocean Road », celle-ci possède également son lot de choses à découvrir. Cette boucle de 40 kilomètres, ne compte pas moins de 21 points d’intérêts, entre lac, plages et ville. Voici la carte de cet itinéraire.

great ocean drive
Entrer une légende

great ocean drive description

Jetty Headland

L’ancienne jetée n’est malheureusement plus praticable mais vous pourrez profiter du parc et des barbecues avec une jolie vue en plein coeur d’espérance. (A noter qu’il y a égelement une douche semi-chaude non loin de là!)

dsc_1713

Rotary lookout et Walk Trail

Le rotary lookout vous donnera une vue à 360 sur Esperance et sa côte. Continuez ensuite sur le walk trail pour une vue en hauteur sur l’océan.

West beach

Un peu plus loin en vous éloignant un peu d’Esperance, West Beach forme comme des piscines naturelles avec les rochers. Attention aux courants qui peuvent être forts.

Blue Haven

Ne rater surtout pas cette magnifique plage d’eau turquoise! L’accès à celle-ci se fait par un grand escalier en bois, et par un temps ensoleillé vous vous souviendrez longtemps de cette vue!

dsc_2208

Twilight cove

Une des plages les plus connues de la Great ocean drive est sans doute la Twilight cove. Non seulement pour son panorama unique, mais aussi pour son spot de surf.

dsc_1659

dsc_2242

Dolphin Cove

Dolphin Cove est accessible du même parking que Twilight Cove et si le coeur vous en dit vous pouvez rejoindre Twilight Cove en passant par les rochers le long de la mer.

Ten mile lagoon

Si vous vous sentez d’humeur naturiste, cette plage  » clothing optionnal » comme elle est décrite est faite pour vous! 😉

DSC_1646.JPG

Pink lake 

Le dernier point de vue de cette Great Ocean Drive est le Pink Lake. Son nom lui a été donné il y a quelques dizaines d’années quand celui-ci était encore doté d’une couleur rosée. Malheureusement cela fait bien longtemps qu’il a perdu cette couleur, car l’action des hommes a fait disparaître une algue spécifique présente autrefois et qui lui conférait sa couleur rose.

lucky bay brewery!BELLE DECOUVERTE! La Lucky Bay Brewery est une microbrasserie située à Esperance non loin du pink lake. Vous pourrez découvrir les différentes bières brassées dans cette entreprise familiale. Les tastings sont à 15 dollars pour 7 bières dégustées. Il y a également de la vente à emporter. Vous ne serez pas déçus du voyage! Profitez de la dégustation dans le jardin et discutez avec la propriétaire qui est d’une très grande sympathie. Ouvert du jeudi au dimanche de 14h à 18h.

Où dormir à Esperance? Comme vous le savez sans doute nous sommes des adeptes des freecamps. Il y en a donc un situé à 20km avant Esperance. Ce n’est qu’une aire de repos, sans toilettes, mais suffisant pour y passer la nuit.

2. Cape le Grande National Park

Ce parc naturel se situe à 60km à l’est d’Esperance. L’accès y est possible en 2WD car toutes les routes sont goudronnées. Par contre si vous souhaitez vous aventurer plus loin vers Cape Arid NP, il vous faudra être en 4WD.

Ce parc est également célèbre pour ses kangourous présents sur la plage de sable blanc de Lucky bay.

cape-le-grand-map.jpg

Lucky bay

Cette magnifique plage est connue pour détenir le sable le plus blanc d’Australie. A vous de choisir, plusieurs plages ont cette réputation comme Jervis Bay du côté de Sydney ou encore les Whitsundays. Sur le bord de mer vous pourrez observer de nombreux kangourous, surtout tôt le matin ou en fin de journée. N’oubliez pas que ce sont des animaux sauvages (bien que très amicaux) et que les nourrir nuit à leur santé.

Thistle cove

Moins connue, cette longue plage de sable blanc vaut également le détour. Lucky bay peut parfois être prise d’assaut par les touristes la journée, profitez donc si vous restez plusieurs jours pour vous échapper vers cette autre plage. Vous y serez beaucoup plus tranquilles. Vous pouvez y accéder en voiture ou par un chemin longeant la côte depuis Lucky bay.

dsc_1913

dsc_1901

Coastal trail Lucky bay to Thistle Cove.

Ce chemin part du bout de la plage de lucky bay et longe la côte jusqu’à Thistle cove. Rien de difficile, environ 1h vous suffira pour atteindre votre but.

dsc_1894

Frenchman peak

Pour profiter d’une vue à 360 sur le parc, grimpez en haut du Frenchman peak. L’ascension peut paraître ardue mais le spectacle une fois là-haut en vaut l’effort! Après tout ce ne sont que 262 mètres à gravir, mais emportez tout de même de bonnes chaussures, la pente peut s’avérer glissante. Ne ratez pas la grotte avant d’atteindre le sommet, nombreux sont ceux qui passent à côté. Comptez 45 minutes pour l’ascension.

dsc_1788

dsc_1805

Où dormir à Cape le grand NP?

Nous avons opté pour le camping se situant à lucky bay et vraiment nous ne regrettons pas notre choix! La vue est juste splendide, vous avez accès à des sanitaires (dont des douches chaudes!) et des barbecues, tout ça pour seulement 11 dollars la nuit! N’oubliez pas de réserver en haute saison. Directement sur le site des parcs du WA. 

Un autre camping est disponible du côté de Le grand beach.

Cape Range National Park et le Ningaloo Marine Park

A quelques 1300 km au nord de Perth et 3200km à l’ouest de Darwin, se trouve le parc national de Cape range et ses villes alentours d’Exmouth et Coral bay qui longent le Ningaloo Marine park, une des plus belles côtes au monde! 

CAPE RANGE NATIONAL PARK

North West Cape Map_THUMBNAIL

Quand s’y rendre? Mai à Novembre est une bonne période pour visiter cette partie de l’Australie et profiter des nombreux animaux marins présents dans cette région.

Combien de temps pour visiter le parc? Nous sommes restés trois jours dans le parc, et nous avons pu profiter des randonnées, des plages et du snorkeling. Cela dit il y a tellement de spots à voir que si vous avez du temps devant vous pouvez y rester plus longtemps.

Prix: l’accès au parc coûte 13 dollars par véhicule. Sachant que Cape Range est inclus dans les parcs du Holiday pass. Ce pass qui coûte 43 dollars, vous permet d’avoir accès à tous les parcs nationaux du Western Australia pendant 1 mois. (Vous pouvez profiter d’une offre à 22 dollars si vous avez souscrit à l’assurance voiture RAC)

Accessibilité: la plupart des routes sont goudronnées et donc accessibles avec un 2 roues motrices. Les quelques gravel road sont tout à fait praticables avec un 2WD, et ne s’étendent pas sur de longues distances. Il n’y a qu’une route au centre du parc qui est exclusivement praticable en 4WD. 

Réseau: même avec Telstra, la totalité du parc n’est pas couverte par le réseau.

Camping: si vous souhaitez dormir dans les campsites du parc national, il faudra vous y prendre à l’avance. En effet, étant habitués des freecamp nous n’avions pas réservé en avance notre place de campement, et l’avant veille il n’y avait plus d’emplacement disponible (et nous n’étions pas en période de vacances). Il y a plusieurs campements dans le parc, au prix de 11 dollars la nuit. 

Si comme nous vous ne trouvez pas de place disponible (surtout d’avril à octobre), il y a un camping avec des unpowered sites pour 14$/pers/nuit (c’est le moins cher et le plus proche du parc si vous souhaitez rester plusieurs jours), son nom est YARDIE HOMESTEAD. Les sanitaires y sont plus que corrects, il y a une cuisine, des machines à laver, et même un court de tennis et une piscine. 

 

THINGS TO DO 

1. YARDIE CREEK TRAIL

Cette randonnée se situe au point le plus au sud du parc accessible en 2WD. En effet si vous possédez un 4WD vous pourrez continuer le long de la côte par la plage et rejoindre coral bay, si les conditions le permettent (vous pouvez consulter le visitor center pour savoir si la route est praticable)

La plus « longue » (1,5km return) marche vous mène un peu plus loin le long de la falaise avec une jolie vue sur la gorge. Ouvrez l’oeil, vous pourrez surement apercevoir des wallabies le long de votre chemin ! 

Des « croisières » sur la rivière sont proposées, mais vous ne verrez pas plus loin que ce que l’on voit par la randonnée. 

 

2. SANDY BAY

Sans doute la plage la plus blanche avec l’eau la plus turquoise que nous ayons vu jusqu’ici! Magnifique baie, beaucoup moins touristique que Turquoise bay et à notre avis encore plus jolie. 

sandy bay

 

3. MANDU MANDU GORGE TRAIL

Cette randonnée de 3km aller-retour vous emmène au fond de la gorge, puis remonte en haut de la falaise et vous procurera une jolie vue sur la côte. 

mandu mandu

 

4. TURQUOISE BAY

Sans doute la plage la plus connue de ce parc national. Effectivement cette plage est aussi très jolie, vous pourrez ici passez une après-midi farniente ou vous essayer au snorkeling. Attention cependant, les courants peuvent être forts dans cette zone, des panneaux explicatifs vous renseigneront sur les zones à respecter pour profiter du monde sous-marin en toute sécurité.

turquoise bay.JPG

5. LAKESIDE

Près du centre d’information vous pourrez profiter de cette autre site de snorkeling. Nous nous y sommes rendus le matin et avions la plage pour nous seuls, ce qui a rendu l’expérience encore plus magique. 

6. OYSTER STACKS

Autre site de snorkeling qui vous offrira un beau spectacle sous-marin. Renseignez vous sur les marées pour ce site, car quand la marée est basse, il n’y a pas assez de profondeur pour vous y baigner.

oyster stack.jpg

7. MANGROVE BAY

Baladez-vous dans la mangrove ou encore allez observer les oiseaux depuis l’observatoire prévu à cet effet. 

8. JURABI TURTLE CENTER

Le Jurabi Turtle center vous renseignera sur les habitudes de ces animaux menacés par l’homme. En effet, la plage qui se trouve derrière ce centre explicatif est l’une des plage où celles-ci viennent pondre leurs oeufs entre novembre et mars. Durant cette période des tours de nuit sont proposés par de nombreuses agences pour observer ce phénomène, sans déranger les tortues.

9. VLAMINGH HEAD LIGHTHOUSE

Montez jusqu’au phare pour admirez le coucher de soleil, et si vous êtes chanceux peut-être apercevoir des baleines lors de la saison de migration de septembre à novembre. 

phare

Il y a encore beaucoup de plages et de points de vue au sein du Cape Range National Park, à vous d’aller vous faire une idée de ce à quoi ils ressemblent ! 🙂 

 

EXMOUTH

Nous ne sommes que passés par Exmouth mais nous pouvons vous conseiller un bon spot pour dormir (pas vraiment légalement) à la sortie de la ville! Nous y sommes restés trois nuits sans aucun soucis. Il faudra cependant posséder un 4×4 ou un bon van pour y accéder (risqué pour les vans de location). 

Si vous souhaitez boire une bonne bière, nous vous conseillons le Froth, une microbrasserie en plein coeur d’Exmouth où se déroulent des concerts le weekend. Ambiance au rendez-vous!

Côté plongée nous vous recommandons le centre « Exmouth diving center » 2 plongées sur la journée (double block) pour 210 dollars (ce qui est un bon prix ici!). Petit plus si vous n’êtes pas à l’aise en anglais, il y a un moniteur français, demandez juste à être dans sa palanquée 🙂

CORAL BAY

Ce village côtier se situe à 150km au sud d’Exmouth. Il est surtout connu pour ses plongées sur le Ningaloo reef, mais également car il est possible d’y observer de nombreux animaux marins tels que des requins-baleines, des baleines à bosses, des raies manta, des tortues …

 

Requins baleines: ce spot du Ningaloo Marine Park est connu pour ses requins-baleines! Ce poisson est le plus grand présent dans nos océans, il peut mesurer jusqu’à 20m de long rien que ça! Cependant il est totalement inoffensif et ce qui rend son observation des plus populaires. De nombreux tours vous proposent des journées de mises à l’eau avec ce géant des mers, mais il faudra mettre la main au portefeuille… Nous avions déjà pu profiter de ces magnifiques animaux à Madagascar donc nous n’avons pas renouvelé l’expérience qui s’élève en Australie à environ 400 dollars la journée.., (contre une trentaine d’euros à Madagascar). La saison s’étend de Mars à fin Juillet.

whale shark

La saison des baleines à bosses elle, débute en Juin et court jusqu’aux mois d’Octobre-Novembre. De même vous pourrez réserver des excursions à la journée avec mises à l’eau. Un peu moins chères que les requins baleines mais il faudra quand même y laisser un petit billet. 

La plage principale est touristique au possible (nourrissage de poissons à 15h), nous vous conseillons de longer la côte jusqu’à la nurserie de requins. Endroit magnifique où moins de personnes s’aventurent. Des dizaines de requins se retrouvent dans cette nurserie, superbe spectacle ! Vous pouvez tenter le snorkeling mais ceux-ci sont plus effrayés par vous que le contraire, il est donc difficile de les apercevoir. 

Si vous continuez encore plus loin vous vous retrouvez de l’autre côté de la baie et là vous pouvez espérer y trouver un peu de tranquillité. 

Enfin si vous souhaitez vous rafraichir avant de reprendre la route, le Bill’s bar propose un large choix de bières, ainsi que des repas.

Karijini National Park

Karijini est un des plus beaux parcs nationaux que nous avons eu la chance de découvrir en Australie! Situé à 1400km au nord de Perth (soit environ 17h de route), il s’agit du deuxième plus grand parc national du Western Australia. 

Ce parc est situé sur le territoire aborigène de trois familles, les Banyjima, les kurrama et les Innawonga. Ceux-ci gèrent le centre d’information du parc, au sein duquel vous pourrez trouver un musée sur la culture aborigène et sur le parc de Karijini, sa faune, sa flore etc…

 

INFOS PRATIQUES

Quand s’y rendre? La période idéale pour visiter Karijini s’étend de la fin de l’automne au début du printemps. En effet, en été les pluies sont fortes et les orages et tempêtes nombreuses, le tout accompagné par de fortes chaleurs. En revanche en hiver, vous pourrez profiter de journées douces, bien que les nuits puissent être assez froides. 

Combien de temps pour faire le parc entièrement? Nous sommes restés 6 jours, mais en 4 ou 5 jours vous aurez le temps de profiter de toutes les gorges et piscines naturelles. 

Prix: l’accès au parc coûte 13 dollars par véhicule. Sachant que Karijini est inclus dans les parcs du Holiday pass. Ce pass qui coûte 43dollars, vous permet d’avoir accès à tous les parcs nationaux du Western Australia pendant 1 mois. (Vous pouvez profiter d’une offre à 22 dollars si vous avez souscrit à l’assurance voiture RAC)

Accessibilité: en 2WD quasiment toutes les routes du parc sont accessibles. A savoir que ce sont principalement des gravel road, pas forcément toujours en très bon état. Cela est donc faisable mais à une vitesse évidemment réduite! Les gravel road peuvent parfois dépasser les 10km pour atteindre les gorges, détail toujours bon à savoir 😉 Il n’y a qu’une seule route exclusivement réservée 4WD qui traverse le parc, il s’agit plus d’un raccourci qu’autre chose. 

Réseau mobile: OPTUS uniquement (qui a dit que Telstra captait partout??)

Hébergement: il y a deux camps au sein du parc. 

  • Dales campground: situé à l’Est du parc, c’est le camping accessible au plus grand nombre. La nuit coûte 11 dollars la nuit par personne. Il y a des bush toilettes, mais pas de douche ni d’eau potable, pensez à emporter assez d’eau! Pas d’électricité mais les générateurs sont autorisés jusqu’à 20h dans une certaine zone du camping. 
  • Karijini Eco Retreat: ici il s’agit du camping plus haut de gamme! Les sites unpowered sont à 40 dollars la nuit… A ce prix vous aurez tout de même accès à des toilettes et des douches chaudes, ainsi qu’à l’électricité une partie de la journée. Et enfin si vous fêtez votre anniversaire vous aurez le choix de dormir dans des Ecocabin (199$/nuit), ou des Ecotent (de 249 à 329$/nuit) 

En haute saison pensez à arriver tôt, le camping peut vite être full et il n’est pas possible de réserver d’emplacement sur internet! 

 

GORGES ET TRAILS

karijini-map1.jpg

(A savoir: pour les durées de randonnées, ce sont les indications données par le parc. Pour nous, nous divisions le temps par 2 à chaque fois.)

 

Fortescue falls et Fern pool

Vous accèderez à Fortescue Falls par un grand escalier menant directement aux chutes. Profitez de cet endroit magnifique, posez vous sur les rochers sous le soleil et allez vous rafraichir dans cette superbe piscine naturelle!

Si vous souhaitez une eau un peu plus chaude, direction Fern pool, située quelques mètres plus loin, avec son eau à 20 degrés (pour des piscines naturelles c’est plutôt pas mal ;))

 

Dales Gorge

Une fois descendu jusqu’à Fortescue falls, vous pourrez longer la Dales Gorge jusqu’à Circular Pool. (Classe 4, 3km A/R, 3h.)

dales gorge.jpg

 

Circular pool

Encore une magnifique piscine naturelle, un peu plus rafraichissante que la précédente! L’eau ne doit pas dépasser les 15 degrés par ici, mais le détour en vaut la chandelle! Un jardin caché au milieu d’une immense gorge serait une belle façon de la définir.

La randonnée qui remonte la gorge fait 2km. (classe 3, 2h A/R)

 

Hancock Gorge

Cette randonnée contient du classe 2 jusqu’au classe 5 en niveau de difficulté. Elle vous mènera jusqu’à la Kermit pool. Attention aux passages glissants! (parole de quelqu’un qui a fini les quatre fers en l’air…)

 

Joffre Gorge

3km, classe 4-5. Descendez dans la gorge pour découvrir une superbe cascade naturelle.

 

Weano Gorge

Cette randonnée de classe 4 vous emmène droit au fond de la gorge par le Handrail trail. Profitez d’une baignade dans la Handrail pool avant de continuer vers la suite de la randonnée (classe 5) où il vous faudra vous tremper entièrement si vous souhaitez poursuivre…

handrail-pool.jpg

 

Knox Gorge 

Cette randonnée ravira tout le monde, peu compliquée, elle traverse la gorge jusqu’à une scissure entre deux falaises.

knox gorge.jpg

 

Mont Bruce

Cette randonnée vaut vraiment le détour pour tous les amoureux de marche! Si vous souhaitez atteindre le sommet, il vous faut comptez 9km A/R (classe 5). Nous l’avons fait de nuit pour profiter du lever de soleil, spectacle magnifique à l’arrivée! L’ascension nous a pris 1h30 avec un bon rythme. Il faut escalader à quelques endroits mais cela reste praticable. La vue sur la vallée au lever du jour vaut le détour!

 

Dernière chose, nous ne sommes pas allés à Hamersley Gorge qui se situe au bout d’une gravel road de 55km, car nous ne connaissions pas l’état de la route. Mais plus tard nous avons rencontré plusieurs personnes qui nous ont dit que cette gravel était mieux que certaines du parc. N’hésitez donc pas à vous y rendre, elle a l’air vraiment superbe!

 

La Bickley Valley

Il existe une vallée beaucoup moins connue que la Swan Valley à l’est de Perth, qui s’appelle la Bickley Valley et qui est tout aussi intéressante bien que beaucoup moins touristique.
Vous pourrez y retrouver quelques vignobles, et profiter d’un accueil parfois plus chaleureux que dans la Swan Valley, car même les résidents de Perth ne connaissent pas forcément cette vallée et celle-ci est beaucoup moins fréquentée. Elle se trouve à 30 minutes à l’est de Perth en voiture.
Nous avons eu la chance de réaliser un HelpX à Perth Hills et de pouvoir découvrir cette région et quelques vignobles.

plan bickely valley

1. La Fattoria Perth Hills
2. Due Jolly Winery
3. Core Cider House
4. MyattsField Vineyards
5. Cosham Wines
6. Plume Estate Vineyard & Café
7. Fairbrossen Winery & Tom’s Kitchen @ Fairbrossen
8. Carldenn Homestead Wines
9. Aldersyde Estate
10. Ashley Estate
11. Brookside Vineyard & The Vineyard Kitchen Restaurant
12. The Packing Shed @ Lawnbrook
13. Hainault Vineyard & Mistelle Bistro
14. Tonon Vineyard & Winery
15. Naked Apple Cider

4. Myattsfield

Notre coup de coeur de la Bickley Valley! Dernier domaine de notre journée et pas des moindres! Très bel endroit où nous avons été accueillis plus que chaleureusement par le propriétaire. En effet celui ci nous a fait découvrir les vins à la carte de la dégustation, mais voyant que nous étions vraiment intéressés, il nous a emmené tester ses vins de l’année encore en fûts! Un moment vraiment enrichissant et chaleureux dont nous nous souviendrons longtemps!
Et en plus du côté sympathique et convivial, les tarifs ne sont pas excessifs par rapport à d’autres domaines, et le rapport qualité/prix est un des meilleurs!
Les cépages y sont divers et très bien travaillés, bref vous aurez compris que nous avons passé un moment plus qu’agréable dans ce domaine 🙂

Tastings & sales
Open: 11am-5pm Friday, Saturday, Sunday
and public holidays

myatt

6. Plume Estate

Joli domaine, restaurant. Dégustation intéressante et découverte d’un nouveau cépage, le Verdejo (dont nous repartirons avec une bouteille!). Restaurant sur place également.

Tastings, sales & restaurant
Open: 12-4pm vendredi, 11am-5pm samedi, dimanche et vacances scolaires

plume

10. Ashley Estate Vineyard

La particularité de ce Vineyard est qu’il ne produit que du pinot noir. Intrigués par cette particularité nous sommes allés déguster les vins rouges de ce producteur. Accueillis très chaleureusement par le propriétaire qui nous emmène dans sa cave pour la dégustation. Les pinots noirs sont très intéressants mais ne sont pas accessibles à toutes les bourses. Comptez entre 45 et 60 dollars la bouteille.

Tastings & sales
Open: 11am– 5pm, samedi, dimanche et vacances scolaires

ashley

11. Brookside

Cet endroit entouré de verdure saura d’autant plus vous séduire si le soleil est au rendez-vous. Profitez du jardin ou du restaurant en plus de votre dégustation. Le patron des lieux nous a fait déguster ses vins lui-même, tout en discutant de notre voyage, bref un bon moment convivial.

Tastings & sales
Open: 11am– 4pm vendredi au dimanche

The Vineyard Kitchen Restaurant
Open: 12pm – 3pm jeudi au dimanche

brookside

12. Lawnbrook

Domaine qui possède un job café restaurant en plus du vignoble. Dégustation intéressante et sympathique.

Tastings, sales & restaurant

Cellar Door: 11am – 4pm
Café: vendredi 9am – 4pm, Samedi et dimanche 8am – 4pm

Breakfast & Lunch (Bookings recommandé)

lawnbrook

 

Malheureusement nous n’avons pas pu tester tous les vignobles de cette région (bien que moins nombreux que ceux des régions plus connues comme la Swan Valley ou Margaret River), mais celle-ci vaut vraiment le détour, vous pourrez y découvrir les vins australiens sans le côté touristique des régions plus connues !

TOP 10 des applications utiles

En road trip il y a quelques applications qui vous seront utiles si vous souhaitez vous déplacer quand vous n’avez pas accès à internet, trouver les freecamps autour de vous, ou encore la station d’essence la moins chère.
Voici donc une petite liste d’applications qui nous sont utiles depuis 6 mois que nous sommes en road-trip en Australie! Bonne lecture, et n’hésitez pas à ajouter vos applis préférées en commentaires! 

Avant de partir:

skyscanner

Skyscanner: ce comparateur de billet est parmi l’un des meilleurs dans son domaine! Il vous offrira les meilleures offres du moment que ce soit sur les courts ou longs courriers. Vous serez ensuite redirigé sur le site marchand. Egalement au top si vous ne savez pas encore où vous souhaitez partir, car l’appli vous proposera les destinations les moins chères en fonction de vos dates !

 

Une fois sur place…

Se déplacer:

google map.png

 

Google maps: L’application parfaite pour vous diriger, si vous avez une connexion internet. Vous pouvez tout de même mémoriser des itinéraires si vous êtes hors ligne. Sinon utilisez…

 

maps me2

Maps.me: l’appli GPS qui fonctionne sans internet! Si vous vous retrouver dans des zones sans 4G et sans wifi disponible (ce qui peut être assez fréquent en Australie ou ailleurs..), maps.me est incontournable! L’appli est gratuite, et il vous suffit de télécharger la zone qui vous intéresse (tout le western Australia par exemple, ou tout un pays) et vous pouvez ensuite l’utiliser comme un GPS!

 

Hébergement:

booking3.png

Booking.com: souvent moins chère que tripadvisor ou d’autres sites de cette catégorie, booking vous propose aussi bien des auberges de jeunesse, que des maisons d’hôtes, des B&B ou des hôtels. Bref un site complet, avec de nombreux avis voyageurs pour vous faire une idée de l’hébergement!

 

 

Trouver un freecamp, une douche, de l’eau potable…

 

wikicamp

Wikicamp: Cette appli payante (8 dollars, 5 euros environ) est au top pour connaître les free camp autour de vous, mais aussi les points intéressants à voir, les douches (parfois chaudes!), les toilettes, les points d’eau potable etc… Bref une application indispensable, au rapport qualité-prix non discutable 🙂

 

 

campermate.jpg

Campermate: Cette application est dans la même catégorie que wiki camp mais en version gratuite. Il y a donc un peu moins de renseignements que sur Wikicamp évidemment, mais en complément celle-ci est utile aussi. Nous avons parfois trouvé des infos sur Campermate que nous n’avions pas sur Wikicamp, ça vaut donc le coup de l’installer.

 

Comparateur station essence:

qqq

 

Fuelmap Australia: pour connaître tous les prix des stations essence autour de vous. Essentiel pour payer votre essence le moins cher possible! Généralement les prix sont bien actualisés, sauf parfois pour les toutes petites stations où les dernières mises à jour peuvent dater de plusieurs jours.

 

 

Question argent…

XE

XE: cette application vous permet de convertir de l’euro vers le dollar et vice versa. Utilisable hors ligne, elle vous sera utile  en Australie (notamment au début) mais également dans tous les pays où la monnaie n’est pas la votre, avec des taux de change en temps réel.

 

debal.pngDebal: si vous partez en voyage à plusieurs, il va surement arriver un moment où vous ferez des courses ensemble, que l’un paiera le restaurant etc… Cette application vous permet d’y rentrer toutes les dépenses faites par les uns et les autres, et calcule ce que chacun doit à chacun! Une prise de tête en moins et comme on dit, les bons comptes font les bons amis 🙂

 

JOB

88.png88daystowork: cette application vous sera utile pour trouver des adresses de fermes pour réaliser vos 88 jours, vous y trouverez des avis et commentaires d’anciens backpackers ayant travaillé dans ces fermes. Une rubrique vous permettra également de faire le compte de vos jours de ferme! Utile quand on sait la difficulté à compter ces jours…

Voyager plus écolo !

 

A l’heure où la prise de conscience de notre impact sur l’environnement devient clairement indispensable, j’ai voulu écrire un article qui pourrait aider les voyageurs soucieux de mieux respecter le monde qui les entourent. Car si l’on aime voyager c’est probablement aussi qu’on l’aime cette planète Terre, du moins j’ose espérer que les deux vont de paire 🙂
Alors bien sûr nous ne sommes pas des modèles de perfection, loin de là. Mais nous essayons, à notre échelle, de limiter notre impact sur l’environnement même en voyage. Nous voulions donc donner quelques astuces à ceux qui se demandent comment agir sur leurs gestes au quotidien, afin de préserver au mieux notre monde et que les générations futures puissent, elles aussi, continuer à profiter des merveilles qu’il peut nous offrir 🙂

Tout d’abord, si vous êtes arrivés sur ce site, c’est que vous utilisez internet régulièrement. Alors un petit geste simple: changer de moteur de recherche. Switchez Google pour ECOSIA. Ce moteur de recherche écolo reverse 80 % de ses bénéfices selon un programme de reforestation présent partout dans le monde.

ecosia.jpg

 

1. Alimentation:

  • Tout d’abord: STOP au plastique! (Attention personne n’est parfait et réduire son utilisation est déjà un grand pas!) Vous ne pouvez pas ignorer la quantité de plastique qui se retrouve dans les mers et océans et son effet désastreux pour l’environnement. Au supermarché, cela est-il vraiment utile de mettre les fruits et légumes dans un sac plastique? Des sacs réutilisables en tissus ou filet existent 🙂 Et si vous avez la fibre créatrice, rien ne vous empêche de les fabriquer vous même.

plastique mer

  • Puisque que nous parlons plastique, parlons des bouteilles d’eau. En effet, un autre petit geste que nous pouvons faire au quotidien est d’utiliser des gourdes réutilisables et de les recharger dans les points d’eau potables (très courant sur les routes en Australie). Idem pour les gros bidons de stock d’eau. Il existe des bidons de 10 ou 20 litres qui vous permettent d’avoir toujours un stock avec vous dans votre van. Autre alternative à la gourde, le camel bag. 2 litres sur le dos, pratique à souhait ! Ainsi moins de plastique dans la nature!
  • Pour les aliments, préférez les légumes et les fruits, et essayer de réduire votre consommation de viande (de plus si vous n’avez pas de frigo dans votre van ou 4×4 il est d’autant plus compliqué de la conserver!)

fruits legumes images

  • Acheter en vrac le plus possible. En effet, cela évite encore une fois beaucoup de plastiques. Vous possédez vos propres contenants en verre et rechargez comme bon vous semble.
  • Enfin: manger local! Le voyage sert aussi à découvrir les habitudes alimentaires d’un autre pays, alors faites vivre les producteurs de la région où vous vous trouvez 🙂
  • (Enfin numéro 2: si vos finances vous le permettent, mangez bio! On ne va pas se mentir, manger bio à un coût, et cela n’est malheureusement pas à la portée de toutes les bourses. Et oui, bien manger de nos jours, n’est pas accessible à tout le monde…)

Si vous souhaitez soutenir une association créée par 2 surfeurs qui a pour but de nettoyer les mers et océans des déchets plastiques et qui les convertit en bracelets, rendez-vous sur le site de 40cean. Les bracelets sont à 20dollars, et vous pouvez soutenir la cause que vous souhaitez (requins, ours polaires, tortues…)

brascelet.jpg

2. Hygiène de la maison (ou du van :P)

  • Nettoyer au vinaigre blanc: pour nettoyer, pas besoin de mille produits qui vous promettent brillance et odeur fraîche! Du vinaigre blanc et un peu d’huile de coude et toutes les tâches disparaîtront 😀
  • Quoi de mieux quand on peut faire des économies et un geste écolo? En effet vous pouvez remplacer le sopalin par des essuies-tout lavables.

essuie tout.jpg

  • Fabriquer sa lessive maison: on connaît tous le prix élevé de la lessive industrielle et son effet pas toujours bénéfique pour l’environnement. Alors que vous pouvez très facilement fabriquer votre propre lessive en peu de temps. Pour cela il vous faut juste du savon de Marseille râpé (50g), un peu de bicarbonate de soude (3 cuillères à soupe), du vinaigre blanc (1cuillère à soupe), de l’eau et une huile essentielle de votre choix (pour nous c’est la lavande).
    Préparation = faites chauffer 1L d’eau puis ajoutez les copeaux de savon de marseille. Une fois bien dilués ajoutez le bicarbonate de soude puis le vinaigre blanc. Laissez refroidir la préparation 24h. Enfin ajoutez 500ml d’eau froide au mélange et quelques gouttes d’huiles essentielles. Et voilà, rien de plus simple!
  • Le liquide vaisselle: vous pouvez acheter en magasin bio ou de vrac un liquide vaisselle dans un contenant que vous rechargez ou le fabriquer vous même également.

3. Beauté et hygiène corporelle

  • Pour l’hygiène du corps: on passe du gel douche industriel plein de plastique et de perturbateurs endocriniens au savon de Marseille! Tout aussi efficace et respectueux de l’environnement et sans produire de déchet! Le top 🙂

savon.jpg

 

  • Déodorant: finit les aérosols, il est très facile de se fabriquer un déodorant maison et efficace! C’est rapide et tout bénéf’ ! Pour cela il vous faut de l’huile de coco, du bicarbonate de soude, de la fécule de pomme de terre ou de maïs, une huile essentielle de votre choix.
    Préparation = Mélangez 100 g. [ 1/2 cup ] d’huile de noix de coco, 60 g. [ 1/4 cup ] de bicarbonate de soude,40 g. de fécule [ 1/4 cup ] et quelques gouttes d’huiles essentielles (pour nous c’est ylang-ylang)
  • Dentifrice: idem par ici, voici une recette de dentifrice maison. Munissez vous d’huile de coco, savon de Marseille râpé, bicarbonate de soude, huile essentielle de menthe poivrée.
    Préparation = Diluez les copeaux de savon dans un fond d’eau. Dans un contenant en verre, mettez 2 cuillères d’huile de coco pour 1 cuillère de bicarbonate de soude, avec les copeaux de savon de Marseille (pas trop!), et vous mélangez bien le tout pour que ça mousse. Ajoutez 4-5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée et le tour est joué!
  • Pour aller avec ce dentifrice, on bannit les brosses à dents en plastique et on change pour une en bambou!

brosse a dent.jpg

 

  • Démaquillant: finit les démaquillants industriels qui piquent les yeux. Vous avez simplement besoin d’une huile végétale (huile de jojoba idéale car non comédogène), qui démaquille aussi bien le visage que les yeux! Rincez à l’eau claire. Pour ma part j’utilise de l’huile végétale de rosier muscat.
  • En association avec ce démaquillant, on dit au revoir au cotons et bonjour aux cotons démaquillants lavables! Un petit investissement au début pour une longue durée! Personnellement j’ai les miens depuis plus d’un an (4 seulement). Pour les nettoyer vous pouvez les passer en machine, mais je vous recommande de les nettoyer à la main au savon de Marseille et de frotter avec une vieille brosse à dent, vous réussirez mieux à enlever le noir du maquillage 😉

cotons.jpg

  • Cotons-tiges: le Royaume-Uni a récemment banni les cotons-tiges de la vente, alors suivons leur exemple! Pour cela vous pourrez trouver dans tous les magasins bio bien fourni des « curettes » en bambou. Dans les 7-8 euros, mais d’une longévité sans égal 🙂 Plus d’un an avec la même pour nous et toujours en bon état!

oriculi

  • Crème hydratante: pour une crème 100% naturelle, rien de plus simple! Il vous suffit de mélanger une noisette de gel d’aloé Vera avec 1 ou 2 gouttes de l’huile végétale de votre choix et de l’appliquer tous les matins.
  • Anti acné: parce que oui, le changement de climat, d’environnement peut être un véritable cauchemar pour votre peau, pas besoin de 150 crèmes, utilisez soit de l’huile essentielle de tea tree qui possède des propriétés désinfectantes (une goutte sur le bouton, 1 à 2 fois par jour), ou juste avec une rondelle de citron que vous appliquez 1 à 2 fois par jour sur les boutons (attention le citron est photosensibilisant pensez donc à bien rincer avant de vous exposer au soleil ;))
  • Il est même possible de s’épiler de façon écolo en voyage! Pour cela vous aurez juste besoin de miel et de jus de citron.
    Préparation de la cire: mélangez une grosse cuillère de miel à 1/2 jus de citron. Faites chauffer à feu doux. Le mélange doit caraméliser, laisser refroidir, puis prenez de petites noisettes, étalez sur la peau et tirer d’un coup sec!

Voilà, j’espère que ces petites astuces vous seront utiles dans votre vie de tous les jours, que vous soyez en voyage ou non! Il est temps de réagir, et c’est à la portée de chacun 🙂